F / E
La jeunesse parisienne a t frappe.

La jeunesse parisienne a t frappe.

15 nov 2015

La jeunesse parisienne a été frappée. Juste avant et juste après, Beyrouth aussi a été frappée. La liste continue de s'allonger, celle de ces actes qui nous traumatisent. Trop de sang, trop de larmes, qui brouillent la vue et la lucidité. Pourtant, il est important de le rester, lucides; et de ne pas oublier les idéaux
qui nous animent. Il ne faut pas laisser les actes fous de quelques-uns porter préjudice aux plus vulnérables à cause de notre manque de raisonnement. Les amalgames simplistes ne devraient pas avoir la moindre place. Ici, aujourd'hui, je ne peux rien ajouter à tout ce qui s'est déjà dit. Mais deux choses me troublent dans ce beau Canada, deux contradictions irritantes. Première: alors que la population semblait découvrir un conflit ignoré en voyant la photo du petit Alan sur la plage tout récemment, et du coup voulait montrer son empathie, une pétition s'est mise en marche depuis hier pour demander au gouvernement de ne pas accueillir de réfugiés... Seconde: ces mêmes gens ne semblent pas s'offusquer outre mesure quand leur gouvernement fait des affaires en vendant des armes aux saoudiens.